Trop tard, trop de risques ??

Publié le par Bernard Carpentier

Cette campagne me donne l’occasion de rencontrer beaucoup de monde, en plus de toutes les personnes que je reçois lors de mes permanences d’élu. Parmi les très nombreux sujets de préoccupations ou problèmes dont mes visiteurs me font part, il y a aussi des questions qui concernent directement cette campagne électorale.
Je vous propose d’évoquer deux d’entre elles.

La première question que l’on me pose parfois est « ne trouvez vous pas que vous vous êtes déclaré candidat trop tard ? ».
Plusieurs aspects à cette question : L’un des objectifs d’une campagne électorale est de se faire connaitre. Sur ce point, élu Maire et Conseiller Général, bien des habitants me connaissent et savent que j’investis l’intégralité de mon temps dans cette mission d’élu.
L’autre objectif est de faire connaitre ses propositions et projets pour la prochaine législature. Nos concitoyens ont-ils besoin d’être sollicités des mois à l’avance sachant que la campagne des présidentielles a accaparé les esprits pendant plus d’un an ?
Mais l’aspect qui me parait le plus important est celui-ci. Il est possible que certains candidats puissent être gênés par ma déclaration officielle qu'ils jugeront tardive, mais cela a-t-il de l’importance et pour qui ? Ce qui me parait important est que j’effectue au quotidien, de mon mieux, sur le terrain, mon travail d'élu au travers des dossiers que je gère et mène à bien au profit du territoire.

La seconde question à laquelle je voudrais réagir est le sentiment exprimé par certains sur le fait que je prendrais « trop de risque politique ».
Je ne peux qu’être d’accord, mais soyons sérieux, qu’est ce que la politique hormis défendre des convictions et des personnes ?
Ceci a toujours été ma préoccupation en tant qu’élu, avec pour seule motivation : acquérir une solide expérience afin de bien connaître les dossiers de nos territoires. Cette expertise, notamment dans le domaine économique, je veux la mettre avec efficacité au service de tous ceux qui veulent faire avancer des projets novateurs et générateurs d’activité, ce dont nous manquons cruellement.
Les problèmes ici sont bien trop complexes pour limiter le député à un rôle politique, il est d’abord un technicien de terrain (même si tout le monde connait mon engagement de soutien à la majorité du Président de la République).


Avoir la volonté de relever ce défi comporte des risques, certes. Je les assume !

Bernard CARPENTIER

Publié dans Archives de campagne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article