16h30 Cour des Artistes Calais

Publié le par Bernard Carpentier

Cour-des-artistes-a-calais-.jpg16h 30 : Je me suis ensuite rendu à la Cour des Artistes, 294 Grande rue du Petit Courgain à Calais a permis de rencontrer un panel d’artistes (calligraphie, peinture à l’huile, crayon,…sur soie, gravure sur bois) dont certains sont d’ailleurs intéressés pour participer au salon de l’artisanat qu’organise l’Office de Tourisme d’Ardres au mois d’Octobre, mais également pour la prochaine édition du Salon du cadeau artisanal de la ville d’Ardres, dont la 1ère édition se tenait le matin même sur Ardres.

Ce qui est ressorti de l’avis général des exposants, c’est que ce lieu était très convivial, mais qu’il manquait sur le Calaisis, une Galerie qui permettrait l’expression des divers talents.
Le « stand » tenu par le lycée professionnel P.de Coubertin était très instructif quant à lui, sur le moteur Stirling. J’ai été impressionné de constater que l’invention de ce moteur remonte à 1816, qu’il est fabriqué au LP.de Coubertin, et qu’il représente un candidat sérieux pour l’exploitation de l’énergie solaire et de la géothermie.

moteur-stirling-.jpgJ’ai retenu que l’un des avantages de ce moteur (outre le fait qu’il puisse brûler du gaz ou fuel), non négligeable à notre époque où il convient de protéger au maximum la planète, est que le gaz utilisé dans ce moteur n’est pas rejeté à l’extérieur, ce qui explique entre autres, le fait qu’un prototype ait été conçu pour Ford ! A cogiter !! La Nasa elle-même développe un projet générateur spatial à base de moteur stirling.

J’ai donc convenu avec Monsieur CLAIS, Proviseur du Lycée Coubertin, de reprendre contact avec lui dans la démarche "De l'école à l'entreprise" , afin d’évoquer les pistes envisageables qunt au site de Pont d’Ardres, dans la même optique que le GRETA .

Une visite qui a donc été complète car touchant à la fois le culturel (petites histoires contées) et l’artistique, mais également l’environnement et l’économie.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article